Forum général sur Warhammer 40000

forum général sur warhammer 40000
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 71 le Mar 10 Mar - 17:51

Partagez | 
 

 [Nouvelle] : -- Inextremis --

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bluzz



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 11/02/2015

MessageSujet: [Nouvelle] : -- Inextremis --   Mer 11 Fév - 21:06

Salut.
Une petite histoire qui se veut dynamique (j'espère) et à points de vue multiples. Bonne lecture.

________________________________________________
-- Inextremis --

>>> : La silhouette du bunker se distinguait au travers de l'amas de lianes. Il n'était pas loin. Vraiment pas loin.
Si seulement il pouvait être plus près.
Un cri strident résonne dans la jungle. Vraiment pas loin. Trop près. Beaucoup trop près.
- COUREZ !!
Les cinq hommes se ruent en avant. Sans prendre le temps de regarder où ils mettent les pieds. Dommage.
Scrab le pose dans un trou de racine et se tord la cheville dans un râle. Il s'affale dans l'humus. Son appel désespéré arrive quand même aux oreilles de Grub.
"SCRAB !! Putain ! On laisse personne derrière."
Grub fait volte-face. Trop tard. La bête est déjà sur Scrab. Deux griffes, ou plutôt deux pieux traversent chacune de ses deux épaules. Le soulevant de terre comme une poupée de chiffon.
Grub a un moment d'absence. Fait quelques pas à reculons, les yeux plein d'horreur pour son ami. "Trop tard pour lui." pensa-t-il.
Alors qu'il se retourne pour continuer sa fuite, un deuxième hormagaunt le heurte violement par la gauche, il ne l'avait pas vu venir. Grub tourneboule dans les fourrés. Sonné. Pendant une fraction de seconde, c'est le silence autour de lui. Il ne ressent que sa respiration, son cœur qui frappe, fort, sourd, au ralentit pourtant. Comme noyé sous des tonnes d'eau. Puis tout s'accélère, revient à la normale. A la normale, elle est bien bonne. Un hurlement retentit à quinze mètres devant lui. C'est peut-être Skar. Ou Fil.
Sa vue s'éclaircit. Les étoiles du choc sont passées. Il est toujours vivant. Enfin il croit. Douleur. Sa jambe gauche est en feu. Toujours vivant, pour combien de temps ?
Grub, reste allongé quelques secondes sur le sol humide. Il est en vrac dans un buisson aux larges feuilles. Incroyable, ces saloperies l'ont oublié. Un semblant de sourire lui barre le visage. Ça fait un mal de chien. Il va falloir bouger. Une chance comme ça… ça ne se laisse pas passer.
"En silence. Souffre en silence !" se crie-t-il intérieurement. "Pas attirer l'attention. Surtout pas."
Un pas, deux. Par terre. Son pantalon est détrempé de sang de la cuisse jusqu'à ses bottes. "Aller courage".
Il écarte quelques branches. Le bunker est là. Dix mètres devant. Il prend une grande inspiration. En apnée, ça fait moins mal parait-il. C'est partie il fonce. La jambe traînante, et lui aussi. Il résiste. Fait compression de la main. Trébuche. Tombe. "Debout, aller !"
Encore un cri. Plus grave, plus brave. Ce n'est pas un cri d'horreur. C'est un cri de sacrifice. "Ça c'est Fil. C'était lui .Il a dû vendre chèrement sa peau pour sûr."
Ses dents vont exploser à force de serrer comme ça. Enfin, il y est. "Le sas ?! Le sas ?!" Sur l'autre côté. Enfer, cinq mètres de plus à parcourir. La douleur lui remonte jusque dans les épaules. Il s'appuie sur le mur grisâtre, couvert de mousse et ruisselant. Ça glisse. Arrivé au coin du mur, il jette un coup d'œil. Rien. Enfin si, la porte est là. Plus que trois mètres.
Il y'a des traces au sol, du sang sur la porte. "Incroyable, l'écoutille n'est même pas bloquée." Pense-t-il. Qui l'aurait cru. La manivelle grince. "Merde ! Vite, vite, vite." Les gons craquellent, vibration métallique sourde, l'air chaud s'engouffre dans l'ouverture noire. Soudain, il entend un ronronnement derrière lui, un ronronnement animal, une bestiole.
"Merde !"
Ses yeux s'écarquillent. Pas de faiblesse, c'est maintenant ou jamais. Il se jette à l'intérieur. Vite refermer… Sinon c'est foutu. La porte est lourde, mais là, il pourrait en soulever trois des comme ça. Elle claque, elle rebondit. Pas de chance. Une griffe suintante s'interpose. Avant-bras tailladé. Manquait plus que ça. Grub pousse un hurlement. La bête s'en fou, ça l'enrage encore plus. La griffe fend l'air telle une faux hystérique, Grub est penché en arrière, les mains crispées sur la poignée du sas. Elle s'enlève. La porte claque et résonne.
"Maintenant ! Tourne Grub, tourne tourne tourne." Ça bloque. C'est à fond. Fermé. Il s'adosse et se laisse dégouliner le long de la porte. Ca tambourine derrière. L'air s'enfuit de ses poumons, soupir. C'est bon. C'est fait. Au faite, où est passé Spencer ?


***


>>> : La silhouette du bunker se distinguait au travers de l'amas de lianes. Il n'était pas loin. Vraiment pas loin.
Si seulement il pouvait être plus près.
Un cri strident résonne dans la jungle. Vraiment pas loin. Trop près. Beaucoup trop près.
- COUREZ !!
"Maintenant !" L'homme bascule par-dessus le tronc mort devant lui. Il n'a pas fait quelques pas qu'il enfonce le pied dans un trou de racine tortueuse. Sa cheville se vrille et le soldat s'affale.
"Haaa !! LES GARS A MOI !" Hurle-t-il en mettant genoux à terre. Fil est déjà loin. Grub se retourne.
C'est alors qu'un choc par l'arrière le projette en avant. Estomaqué, incrédule, il ne percute pourtant pas le sol. Un liquide chaud gicle sur son visage. Une douleur fulgurante lui arrive comme un électrochoc. Deux pointes brunes lui sortent par les épaules. Il hurle... puis rien.


***


>>> : La silhouette du bunker se distinguait au travers de l'amas de lianes. Il n'était pas loin. Vraiment pas loin.
Si seulement il pouvait être plus près.
Un cri strident résonne dans la jungle. Vraiment pas loin. Trop près. Beaucoup trop près.
- COUREZ !!
Le cœur battant la chamade, l'homme s'élance. Le sol est glissant. Ses bottes patinent. Il se reprend, les enfonce de côté dans le sol meuble. Ça accroche. Un cri retentit derrière lui. Il hésite mais jette un œil. C'est Grub qui pivote et reprend sa course.
"Qu'est-ce qu'il fout, il attend le déluge !" A ce moment, une forme indistincte surgit de sa gauche et le percute de plein fouet. Grub est projeté dans les buissons. Apparemment ça glisse pour elles aussi, la bête s'affale en s'emmêlant les pattes, déséquilibrée par le choc. "Tanpis pour eux" pense Skare en déglutissant. Un seul objectif, le bunker.
Trois secondes plus tard, il arrive au bâtiment. L'aigle impérial sur le mur est couvert de mousse et de feuilles mortes. La porte se trouve de l'autre côté. Vite. Là, le sas. La porte est bloquée évidemment.
"PUTAIN ! Pas maintenant !" jura Skare alors qu'il s'affolait sur la poignée. De toutes ses forces il tente de la faire pivoter. L'arceau ne bouge pas. Il se mord la lèvre inférieure, tellement fort qu'il en saigne. Un craquement métallique. Ça vient. "Aller, encore. Encore un peu." Un autre craquement. Ça tourne d'un quart de tour. Ses bras sont tétanisés, ses pieds glissent sur la mousse boueuse. Tout est détrempé ici. Le sol en béton est recouvert par la végétation qui reprend ses droits. Encore un effort. Encore un craquement. Ce n'est pas la porte. Ça ne craque pas d'ailleurs ça court dans les sous-bois derrière lui. Il se redresse. Apeuré.
- Fil c'est toi ? demande Skare en s'adressant à la forêt. Spencer ?
Les bruits viennent de sa gauche. Non à droite maintenant. "Non non non !" Il se remet sur la poignée. Ça tourne ; ça frotte mais ça tourne. Ça grogne.
"Et merde !" Il se retourne, une mâchoire pleine de dents acérées se rue sur lui. Un dernier hurlement, venu du fond de son âme. Avant le silence, sa gorge vient d'être arrachée d'un coup.


***


>>> : La silhouette du bunker se distinguait au travers de l'amas de lianes. Il n'était pas loin. Vraiment pas loin.
Si seulement il pouvait être plus près.
Un cri strident résonne dans la jungle. Vraiment pas loin. Trop près. Beaucoup trop près.
- COUREZ !!
Le regard vif, il remonte son bandana crasseux sur son front. Il bondit en avant. Sa machette fend l'air et les quelques lianes qui lui barrent le passage. Il zigzag entre les troncs.
Scrab est à sa droite. Il disparait de son champ de vision dès le départ.
"Jamais été fort à la course ce Scrab." pense-t-il.
Ça hurle.
"On dirait Scrab." Sa vue aiguisée perçoit un mouvement. Ça bouge à ses dix heures. Pas le temps de réfléchir qu'une ombre coupe sa route dix mètres devant.
"Ouf, pas vu" se dit-il après-coups. Une fraction de seconde après un bruit sourd à sa droite, suivi d'un bref couinement strident. Il court. Pas le temps de réfléchir. Le bunker est à quelques mètres sur sa droite. Il oblique.
"Stop Fil, stop !" Stoppé net. Un hurlement vient de retentir tout près. C'était Skare ça. Un rapide coup d'œil aux alentours. Rien. Il s'accroupi et s'avance lentement.
"Doucement, pas de précipitation." Ces saloperies captent les mouvements. Fil écarte des grosses feuilles sombres. Luisantes d'humidité. Il se fige sur place. Un des tyranides est flanqué sur le toit du bunker. Il bondit au sol avec un cri. Misère, y'en a un deuxième en bas. La gueule pleine de sang. Quelque chose pend, coincé entre ses dents.
"Merde, ils se battent pour bouffer Skare." Où est le reste d'ailleurs, il a un haut-le-cœur. "Pauvre Skare".
Il attend, pas repéré. Il reprend son souffle, en suspend depuis quelques secondes. Moins de dix mètres le séparent de la porte du sas. Les deux hormagaunts tentent de s'attraper à coup de dent. Les queues fouettent l'air, les griffes s'entrechoquent. Il faut tenter. C'est maintenant ou jamais. Ils vont finir par le sentir. Il vide ses poumons. Fait un pas en avant. Discrètement, il peut les contourner. Ce n'est pas son jour de chance.
Dans leur bagarre les deux tyranides heurtent un arbre mort. Il tombe en fracassant la végétation environnante. Ils sont surpris, se séparent. Durant une seconde ils reviennent à la réalité. Une seconde de trop. L'un d'eux l'aperçoit, pousse un petit cri. "Et merde, pas bon" pense-t-il en se figeant comme un voleur surpris en flagrant-délit. L'autre fait volte-face. Ils s'avancent lentement, tête basse, comme deux hyènes qui veulent en finir avec plus petit qu'elles.
"OK, foutu pour foutu." Il se tourne lui aussi. Se redresse. Brandit sa machette. Dans toute leur inhumanité, ils ont comme un sursaut curieux.
Cri de hargne. Cri de sacrifice. Charge pour la gloire. Ca va leur coûter chère.


***


________________________________________________

Voila, merci à ceux qui ont eu le courage de lire jusqu'au bout.


Dernière édition par Bluzz le Ven 13 Fév - 16:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galthan Ironsturm
Héros
Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 342
Age : 36
Localisation : Rennes
Humeur : A faire la chasse aux Déchus
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [Nouvelle] : -- Inextremis --   Jeu 12 Fév - 15:59

Hey vraiment chouette ! Bravo !

Au début, j'ai cru à une erreur de copier/coller à chaque début de paragraphe ^^

Par contre la présentation n'est pas particulièrement agréable (la police d'écriture, la taille...)

Je dirai, si tu as d'autres textes, envois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluzz



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 11/02/2015

MessageSujet: Re: [Nouvelle] : -- Inextremis --   Jeu 12 Fév - 16:48

Salut.

Merci pour tes remarques. J'ai modifié la police et la taille. Halte aux fioritures Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Nouvelle] : -- Inextremis --   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Nouvelle] : -- Inextremis --
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest, la nouvelle série en ligne
» Teste de la nouvelle "DashBoard" Xbox 360
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» nouveau pad 360 avec nouvelle croix
» [Rumeur] Nouvelle figs Tallarn?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum général sur Warhammer 40000 :: Adepta Telepatica : Créations de persos, scénarios et autres! :: Background-
Sauter vers: