Forum général sur Warhammer 40000

forum général sur warhammer 40000
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 71 le Mar 10 Mar - 17:51

Partagez | 
 

 Le mythe de Sirius Ascar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
General Maximus
Vétéran endurci
Vétéran endurci
avatar

Masculin
Nombre de messages : 107
Localisation : Terra
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Le mythe de Sirius Ascar   Dim 4 Déc - 9:36


Naogeddon, an 40850.


L'endroit était tout à fait désert. Au loin s'étendaient les vastes landes désolées, caractéristiques de la zone forestière de Naogeddon.
Les collines étaient couvertes de forêts d'arbres aux troncs grisâtres et aux feuillages sombres, presque noirs, et que le vent pourtant violent ne semblait par déranger.
L'écho du vent dans la forêt ajoutait à ce paysage une ambiance quasiment mystique.
Nul ne semblait s'être aventuré ici depuis des siècles. Les espèces humanoïdes avaient quitté la planète, et les animaux restaient tapis dans l'ombre, comme par crainte d'une force maléfique.

Soudain, il y eut comme un faible hululement. Un son lointain, un doux vrombissement, qui, en s'amplifiant, faisait frémir les feuilles des arbres noirs.
À présent, il semblait que la forêt toute entière tremblait. Les montagnes les plus proches, visibles à l'horizon, paraissaient renvoyer cet écho menaçant.
C'était à présent un rugissement. Venant de l'Ouest, un nuage de fumée descendait sur la lande. Petit à petit, sept formes noires apparurent au fond de la vallée.
Au sol, les cailloux s'étaient mis à s'agiter frénétiquement, comme pour la venue d'une tempête. Les arbres, eux-mêmes, semblaient inquiets. Quiconque aurait observé la forêt en cet instant y aurait discerné un mauvais présage.

Les masses en mouvement s'étaient approchées. Dans le ciel, les oiseaux prédateurs pouvaient à présent entrevoir la cause du bouleversement du repos centenaire de la forêt.
Sept Rhinos étaient au centre de la vallée. Des Rhinos au couleur de Slaanesh, portant l’emblème de la famille Ascar.

À l'intérieur du Rhino de tête, au blindage renforcé, régnait un silence de cathédrale.
Ce Rhino contenait six des plus dangereuses abominations de la galaxie, les élus de Sirius Ascar. Mais, en cet instant, tous semblaient rongés par l’appréhension, et retenaient leur respiration. Certains jetaient des coups d'oeil furtifs, aussi discrets qu'ils le pouvaient, à l'égard d'une septième personne, assise à proximité du hublot.
Cet être, qui semblait leur inspirer du respect, mais plus encore de la crainte, n'était autre que le seigneur incontesté du crime, le maître de la perversion et de la traîtrise, recherché dans toute la galaxie pour les crimes les plus odieux, l’innommable Sirius Ascar.

À premier vue, il avait pourtant l'air d'un jeune homme pensif et mélancolique, presque poétique alors qu'il observait songeusement le paysage qui défilait sous ses yeux.
Mais, il suffisait d'observer ses yeux pour comprendre qu'il s'agissait de l'être le plus pervers et le plus retors de la galaxie. Une fois plongé dans son regard, on est alors emporté dans des abîmes infinis de douleur et de tourments, et on devine que cet être a commis et enduré des choses plus atroces que bien d'autres êtres humains.
Angrim, le porte-étendard des élus, dernier arrivé dans cette escouade, ne savait comment réagir à cette situation. Yrisa l'avait déjà prévenu que leur maître était infiniment plus dangereux lorsque il était mélancolique que lors de son habituelle hystérie sanguinaire. Elle avait appelé cela : "Le signe du monstre".
Heureusement, Angrim le savait, ses deux têtes aux regard troubles étaient particulièrement repoussantes, et personne ne savait réellement où il regardait. Il continua d'observer son maître avec son extrême discrétion.
Sirius réprima un rire violent, qu'il laissa éclater intérieurement, alors que son visage restait de marbre. "Crétin de Angrim. Il s'imagine que je ne me doute pas qu'il m'observe, il ne sait pas que je suis capable de sentir n'importe quel regard".
Alors qu'il respirait silencieusement, Sirius laissa monter les exhalations du Rhino au sein de son système olfactif.
"Je sens leurs phéromones. L'odeur de la peur. Ils sont terrorisés, car ils savent que je suis dans un instant de profonde instabilité, et que je pourrais les exécuter, ni par caprice, ni par jeu, ni même par plaisir, ... mais par pulsion.
Je vois les coups d'oeil furtifs d'Yrisa, et elle le sait, ce qui ne fait que renforcer son malaise. Seul La Brute m'observe de façon assumée, car il sait que c'est la meilleure stratégie de survie.
Il me connait si bien, et pourtant me comprend si peu. Il est comme un père pour moi... et cela ne devrait pas le rassurer."

Angrim, persuadé à présent que son maître était perdu dans ses pensées, observait de manière légèrement plus franche celui-ci, qui continuait de regarder à travers le hublot.
Que pouvait-il trouver d'intéressant à un paysage aussi désolé et futile, et...
Angrim fut alors pris d'un violent sursaut. Le regard sombre et cruel de Sirius Ascar était plongé droit dans le sien. Il ignorait depuis quel instant et comment il avait changé d'attitude, en moins d'une fraction infinitésimale de seconde, mais il était déjà trop tard. Son corps tout entier était envahi par la terreur. Quelque chose de mystérieux et d'atroce résidait dans l'esprit d'Ascar, il en était certain maintenant. Il eut alors l'impression que le visage de son maître changeait et se décomposait sous ses yeux. Tout cela s'était passé en moins d'un clignement d'oeil.
La Brute toussota.

Angrim, tiré de sa torpeur, détourna le regard, alors qu'Ascar ne semblait pas lui accorder la moindre attention.
Il se demanda alors si cette vision n'était pas le fruit d'un délire produit par les substances d'extase qu'il avait consommé après la bataille lors de la flagellation des cadavres.
Dans tous les cas, il avait rempli la poche urinaire de son armure, et ça, ce n'était pas un rêve. Et, en jetant un ultime regard plus furtif que jamais à son maître, il eut comme l'impression que, sur le visage de marbre, apparaissait, en profondeur, un semblant de sourire démoniaque.
Terrorisé et parcouru de micro-tremblements, Angrim commençait à regretter sa récente "promotion".
L'élu ferma alors les yeux.

Sirius Ascar souriait intérieurement. Cette petite mascarade avait terrorisé Angrim, l'un des soldats les plus féroces de la galaxie.
Mais, il sentait que ce petit tour de force n'avait pas été dû qu'à sa seule volonté. Au fond de lui-même, dans les circonvolutions les plus profondes de son âme déchirée, une chose terrible était tapie. À nouveau, il entendit comme les échos lointain de voix, qui lui chantaient : "Siriuuus, nous arrivooons, tu ne peuuux plus nous retenir à présent.".

Sirius Ascar se concentra de nouveau sur le paysage qui défilait à travers le hublot, et les voix s'estompèrent... pour un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
General Maximus
Vétéran endurci
Vétéran endurci
avatar

Masculin
Nombre de messages : 107
Localisation : Terra
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: Le mythe de Sirius Ascar   Jeu 5 Jan - 22:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruntax Argonax
Seigneur commissaire du Chaos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1699
Age : 43
Localisation : Périgueux
Humeur : Blasé
Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: Le mythe de Sirius Ascar   Ven 6 Jan - 9:19

C'est pas mal du tout, j'aime bien
Par contre c'est quoi le deuxième post avec photo blanche ??

_________________


2011: V66/N0/D3
2012: V60/N2/D5
2013: V16/N0/D1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
General Maximus
Vétéran endurci
Vétéran endurci
avatar

Masculin
Nombre de messages : 107
Localisation : Terra
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: Le mythe de Sirius Ascar   Mer 11 Jan - 17:55

Houlah, en effet j'ai eu un gros bug sur le deuxième message, je m'excuse ! oO
Au début je voulais poster la suite, j'sais pas c'qui s'est passé !
Tu peux le supprimer si tu veux.

H-S : T'as eu 66 victoires sur 69 matchs en 2011 ?!? OO"
T'es mon Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mythe de Sirius Ascar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mythe de Sirius Ascar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mythe gaullien (Sudhir Hazareesingh)
» Metallica, plus qu'un groupe: un mythe
» Le mythe : liste de recherche
» Le mythe existe ...
» MYTHE CHEVALIER LCA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum général sur Warhammer 40000 :: Adepta Telepatica : Créations de persos, scénarios et autres! :: Background-
Sauter vers: