Forum général sur Warhammer 40000

forum général sur warhammer 40000
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 71 le Mar 10 Mar - 17:51

Partagez | 
 

 L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ordo Malleus
Vétéran endurci
Vétéran endurci
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Age : 21
Humeur :
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou   Dim 20 Mar - 16:29

Voila la deuxième partie de l'histoire:
(pour voir la 1ère partie:http://40000.forumactif.org/t523-l-inquisiteur-loven-galackill)

L’Inquisiteur Loven Galackill : IIème partie

Le journal du fou

Après sa rencontre avec Khorne, Galackill, ayant refait ses forces magiquement, décida d’explorer la caverne qui s’ouvrait dans la falaise derrière les restes de l’artefact.
Il déboucha sur une grande salle circulaire, éclairée par deux torches accrochées au mur. Ce devait être ici que résidait l’Inquisiteur fou, car il y avait un lit dans le fond et quelques morceaux de viande séchée sur une table en bois. Soudain, des cris horribles retentirent. Ils venaient de la pièce d’à côté.
Le Puritain ne s’en inquiéta pas. Il se dirigea plutôt vers la bibliothèque. Il y trouva des dizaines de livres interdits, qui avaient été depuis longtemps dérobés de la crypte où l’Empereur les avait fait dissimuler. Puis, il découvrit un gros livre en cuir au sommet de la bibliothèque. Cet ouvrage sans nom était fermé par un cadenas en or massif. D’un simple mot, Galackill le fit exploser.
Il alla s’asseoir à une table et ouvrit le livre. Il commença à lire :

Je suis un homme rejeté de la communauté, incompris, et cependant indispensable pour la survie de l’Humanité. Dans quelques années, je serais le héros de humains, après avoir passé tant de temps dans l’ombre.
Depuis quelque temps, je travaille sur un projet audacieux, consistant à amener un Dieu Sombre dans notre monde et à le tuer. Sans leurs Dieux pour les guider, les Démons seront à notre merci! Je consigne mes observations dans ce journal des morts pour que quelqu’un puisse reprendre mes recherches si je venais à mourir.
J’ai donc réuni plusieurs ouvrages interdits traitant de l’invocation et des Dieux. Malheureusement, la plupart étaient écrits dans une langue inconnue. Après 4 ans, j’ai enfin acquis les bases de cette langue complexe qui remonte au début de l’Histoire. Je me suis lancé dans la traduction de ces manuscrits.
17 ans plus tard, je terminai la traduction. Je fus pris de doutes quant à la réalisation de mon objectif quand, en me relisant, je vis tout ce que je devrai accomplir avant d’arriver à mes fins.

26 janvier 887.M41

Je me suis aménagé une petite caverne dans un coin reculé de Maginor. Je compte m’installer ici durant tout le long de mes recherches.

31 janvier 887.M41

J’ai tracé un cercle de rituel destiné à m’octroyer des pouvoirs supplémentaires. Je me sens maintenant invincible.

2 février 887.M41

Grâce à mes nouveaux pouvoirs, j’ai réussi à enfermer 3 Démons dans des prisons de cristal. Le cristal pur, en grande quantité, annule quasiment tous les pouvoirs des Démons.

3 février 887.M41

J’ai enfermé un humain avec chaque Démon. Je compte forcer les Démons à prendre possession de ces hommes.
J’ai également trouvé de la Lyevavna, une herbe rare qui est indispensable pour l’invocation.
J’ai lu un autre livre interdit. Apparemment je vais devoir sacrifier des milliers de vies, sur une machine de sacrifice bien particulière.
Je vais donc devoir m’emparer de milliers d’humains, le plus discrètement possible. On ne peut pas être vu en même temps comme un héros et un meurtrier.

7 février 887.M41

Les Démons ont enfin pris possession des humains. Je dispose à présent de 3 Possédés qui m’obéissent au doigt et à l’œil. Je les ai envoyé monter la garde à l’extérieur.

14 février 887.M41

Je viens de terminer la machine du Sacrifice. Il ne me reste plus qu’à l’ensorceler, et le rituel pourra commencer. Elle est immense, parsemée de pointes servant à canaliser les énergies du Warp qui la font fonctionner à l’intérieur. De grandes chaînes ensorcelées courent tout autour pour empêcher les âmes des prisonniers de s’évader.

29 février 887.M41

J’ai conclu un pacte avec les Bloody Shadows, ces Space Marines sanguinaires qui ne sont ni du côté de l’Imperium, ni de celui du Warp. Xhorn, le Maître du Chapitre, m’a envoyé la 2è, la 3è et la 4è Compagnie de ses hommes. Ils exécuteront mes ordres à la lettre, en échange de quoi je leur ai promis de les emmener clandestinement sur Terra.

1 mars 887.M41

J’ai envoyé la 2è et la 3è Compagnie des Bloody Shadows sur d’autres planètes afin qu’ils me ramènent des humains à sacrifier. Je ne les envoie pas sur cette planète car la Garde Impériale a la manie de chercher les coupables là où étaient les victimes, et ils ne doivent pas me trouver.

3 juin 888. M41

Un an a passé. 4 167 âmes sont maintenant enfermées dans la Machine du Sacrifice. Quand j’en aurai 5 000, je passerai à l’action.

Les Bloody Shadows commencent à faiblir. La 2è Compagnie a été complètement décimée par les Blood Angels et les Flesh Tearers lors d’une mission sur Baal Prime. La 3è Compagnie a perdu la moiti é de ses effectifs sous les assauts répétés de détachements Cadiens. Elle reste maintenant avec moi pour monter la garde. La 4è Compagnie, quant à elle, est encore complète, puisqu’elle n’a pas combattu. Je suis en train de chercher sur quelle planète je l’enverrai.

4 juin 888.M41

La 4è Compagnie est partie sur Mielda, une planète oubliée peuplée par des rebelles anti-impériaux. Aucune patrouille n’a été envoyée là-bas depuis six siècles, j’espère qu’il n’y en aura pas dans les jours qui vont suivre.

30 juin 888.M441

Je dispose enfin de 5 000 hommes. Je commence immédiatement le processus qui actionnera la machine afin qu’elle absorbe les âmes de ces 5 000 outils du bien.

13 juillet 888.M41

Le processus d’aspiration d’âmes est terminé. Les corps sont aussi accrochés sur la Machine du Sacrifice. La Machine est prête à fonctionner. Pourtant, la crainte de l’échec me tord les entrailles. J’ai appris qu’un Inquisiteur accompagné de Chevaliers Gris était à ma recherche, et qu’il était tout près de moi. Le reste de la 3è Compagnie des Bloody Shadows monte la garde, mais la 4è Compagnie est bloquée sur Mars suite à une avarie dans le moteur de leur vaisseau.

14 juillet 888.M41

C’est le jour J. La machine, enfermée sous terre par un réceptacle qui permettra l’invocation, est en marche.

13h54
J’entends des cris, des bruits de lames qui s’entrechoquent, des détonations. L’Inquisiteur a dû arriver. J’espère que les Bloody Shadows pourront les retenir jusqu’à ce que j’aie fini. La 4è Compagnie a réparé son vaisseau. Elle devrait être là d’un instant à l’autre.

14h01
Plus un bruit. Le combat est donc fini. Les Bloody Shadows n’étaient pas assez nombreux pour venir à bout des Chevaliers Gris. Ils ont dû tous périr, et
Le portail s’allume!
Moi, Sangrin Galackill, je vais devenir le héros de l’Humanité!


Loven referma le livre. Sangrin Galackill… C’était son frère, disparu depuis 77 ans.
Bouleversé, il alla reposer le journal sur la bibliothèque. A ce moment-là, il remarqua que Stern était lui aussi entré dans la grotte et avait sûrement lu par-dessus son épaule. Il avait l’air d’attendre les ordres.
« Allez faire votre rapport, dit Galackill sans le regarder. »
Sans dire un mot, Stern rassembla le peu d’homme qu’il lui restait, et s’en alla.
Alors, Galackill se rappela un passage du journal: « Le processus d’aspiration d’âmes est terminé. Les corps sont aussi accrochés sur la Machine du Sacrifice. »
Il sortit de la grotte, et chercha des yeux les hommes qu’il avait sauvés. Il les repéra debout, immobiles, à l’endroit où il les avait laissés, et se dirigea vers eux. En les regardant dans les yeux, il vit que ses craintes étaient fondées. Ces hommes avaient bien un corps, mais leur âme les avait quitté.
Persuadé qu’il ne pouvait rien faire pour ces pauvres gens, Galackill retourna dans l’antre de son frère. Il se dirigea du côté où ils avait entendu les cris auparavant. Il arriva dans un long tunnel sur les parois duquel s’alignaient des rangées de geôles aux murs transparents occupées la plupart par des Possédés, mais parfois par des Humains. Tout à coup, un cri encore plus horrible que le premier sortit d’une geôle au fond du tunnel. Galackill s’y précipita, et, regardant à l’intérieur de la geôle, il vit la scène la plus horrible de sa vie pourtant bien mouvementée. Devant lui se dressait, dans toute sa laideur, un Portepeste de Nurgle. Ce monstre était penché sur un homme nu, et était vraisemblablement en train d’essayer de prendre possession de son corps. Soudain, une chose violâtre gluante sortit de la bouche du Portepeste, pour aller frapper l’homme au cœur. Le corps du Portepeste fut secoué de violent spasmes, puis s’écroula. A ce moment-là, l’homme fut pris lui aussi de spasmes. Son œil droit sortit de son orbite pour aller se coller contre la paroi de la geôle, juste sous le nez de l’Inquisiteur. L’œil sortit lui aussi, mais resta pendu au nerf optique, à quelques millimètres de la bouche de son propriétaire. Des lambeaux de peau puis de chair se mirent à se détacher du corps de l’homme. Enfin, ses cavités oculaires s’éclairèrent d’une lumière rouge vif. Un Possédé était né.
Jugeant qu’il en avait assez vu, Galackill sortit de la caverne, ramassa les corps qu’il avait cru sauver, et s’en alla. IL devait aller faire lui aussi un rapport avant de repartir à la recherche de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Abbabdon
Vétéran
Vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 76
Age : 23
Date d'inscription : 15/10/2010

MessageSujet: Re: L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou   Mar 22 Mar - 18:00

J'aime bien, juste que je trouve pas ca normal que un inqui laisse un possédé se crééer devant lui sans rien faire!!

Courage pour la suite!! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo Malleus
Vétéran endurci
Vétéran endurci
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Age : 21
Humeur :
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou   Mar 22 Mar - 18:25

Ah oui c'est vrai j'y avais pas pensé. Bon bah je vous fais une nouvelle version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thørn l'Impétueux
Seigneur
Seigneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 469
Age : 24
Localisation : Hier : Nidavellir - Aujourd'hui : Aduamar
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou   Mer 23 Mar - 17:11

C'est trop super ! Mais a mon avis, certaines parties se passent trop rapidement. A mon avis, tu devrais dire genre un truc comme Loven absorbe seulement les informations les plus importantes, mais qu'elles sont a des mois, voir des annees d'intervalle. Apres tout, il passe 17 ans a dechifrer son texte, puis en quelques jours il a reussi a passer du stade 0 a avoir une grande partie du boulot deja fait... je pense en particulier aux possedes qui font ce qu'il veut seulement apres 4 jours, et il termine la machine - visiblement immense - en moins d'un mois...

Ceci dit, c'est quand meme super.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo Malleus
Vétéran endurci
Vétéran endurci
avatar

Masculin
Nombre de messages : 140
Age : 21
Humeur :
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou   Dim 27 Mar - 10:04

Nouvelle version:

Après sa rencontre avec Khorne, Galackill, ayant refait ses forces magiquement, décida d’explorer la caverne qui s’ouvrait dans la falaise derrière les restes de l’artefact.
Il déboucha sur une grande salle circulaire, éclairée par deux torches accrochées au mur. Ce devait être ici que résidait l’Inquisiteur fou, car il y avait un lit dans le fond et quelques morceaux de viande séchée sur une table en bois. Soudain, des cris horribles retentirent. Ils venaient de la pièce d’à côté.
Le Puritain ne s’en inquiéta pas. Il se dirigea plutôt vers la bibliothèque. Il y trouva des dizaines de livres interdits, qui avaient été depuis longtemps dérobés de la crypte où l’Empereur les avait fait dissimuler. Puis, il découvrit un gros livre en cuir au sommet de la bibliothèque. Cet ouvrage sans nom était fermé par un cadenas en or massif. D’un simple mot, Galackill le fit exploser.
Il alla s’asseoir à une table et ouvrit le livre. Il commença à lire :

Je suis un homme rejeté de la communauté, incompris, et cependant indispensable pour la survie de l’Humanité. Dans quelques années, je serais le héros de humains, après avoir passé tant de temps dans l’ombre.
Depuis quelque temps, je travaille sur un projet audacieux, consistant à amener un Dieu Sombre dans notre monde et à le tuer. Sans leurs Dieux pour les guider, les Démons seront à notre merci! Je consigne mes observations dans ce journal des morts pour que quelqu’un puisse reprendre mes recherches si je venais à mourir.
J’ai donc réuni plusieurs ouvrages interdits traitant de l’invocation et des Dieux. Malheureusement, la plupart étaient écrits dans une langue inconnue. Après 4 ans, j’ai enfin acquis les bases de cette langue complexe qui remonte au début de l’Histoire. Je me suis lancé dans la traduction de ces manuscrits.
17 ans plus tard, je terminai la traduction. Je fus pris de doutes quant à la réalisation de mon objectif quand, en me relisant, je vis tout ce que je devrai accomplir avant d’arriver à mes fins.

6 janvier 887.M41

Je me suis aménagé une petite caverne dans un coin reculé de Maginor. Je compte m’installer ici durant tout le long de mes recherches.

11 janvier 887.M41

J’ai tracé un cercle de rituel destiné à m’octroyer des pouvoirs supplémentaires. Je me sens maintenant invincible.

14 février 887.M41

Grâce à mes nouveaux pouvoirs, j’ai réussi à enfermer 3 Démons dans des prisons de cristal. Le cristal pur, en grande quantité, annule quasiment tous les pouvoirs des Démons.

15 février 887.M41

J’ai enfermé un humain avec chaque Démon. Je compte forcer les Démons à prendre possession de ces hommes.
J’ai également trouvé de la Lyevavna, une herbe rare qui est indispensable pour l’invocation.
J’ai lu un autre livre interdit. Apparemment je vais devoir sacrifier des milliers de vies, sur une machine de sacrifice bien particulière.
Je vais donc devoir m’emparer de milliers d’humains, le plus discrètement possible. On ne peut pas être vu en même temps comme un héros et un meurtrier.

29 février 887.M41

Les Démons ont enfin pris possession des humains. Je dispose à présent de 3 Possédés qui m’obéissent au doigt et à l’œil. Je les ai envoyé monter la garde à l’extérieur.

31 mars 889.M41

Je viens de terminer la machine du Sacrifice. Il ne me reste plus qu’à l’ensorceler, et le rituel pourra commencer. Elle est immense, parsemée de pointes servant à canaliser les énergies du Warp qui la font fonctionner à l’intérieur. De grandes chaînes ensorcelées courent tout autour pour empêcher les âmes des prisonniers de s’évader.

18 avril 889.M41

J’ai conclu un pacte avec les Bloody Shadows, ces Space Marines sanguinaires qui ne sont ni du côté de l’Imperium, ni de celui du Warp. Xhorn, le Maître du Chapitre, m’a envoyé la 2è, la 3è et la 4è Compagnie de ses hommes. Ils exécuteront mes ordres à la lettre, en échange de quoi je leur ai promis de les emmener clandestinement sur Terra.

22 avril 889.M41

J’ai envoyé la 2è et la 3è Compagnie des Bloody Shadows sur d’autres planètes afin qu’ils me ramènent des humains à sacrifier. Je ne les envoie pas sur cette planète car la Garde Impériale a la manie de chercher les coupables là où étaient les victimes, et ils ne doivent pas me trouver.

3 juin 890. M41

Un an a passé. 4 167 âmes sont maintenant enfermées dans la Machine du Sacrifice. Quand j’en aurai 5 000, je passerai à l’action.

Les Bloody Shadows commencent à faiblir. La 2è Compagnie a été complètement décimée par les Blood Angels et les Flesh Tearers lors d’une mission sur Baal Prime. La 3è Compagnie a perdu la moiti é de ses effectifs sous les assauts répétés de détachements Cadiens. Elle reste maintenant avec moi pour monter la garde. La 4è Compagnie, quant à elle, est encore complète, puisqu’elle n’a pas combattu. Je suis en train de chercher sur quelle planète je l’enverrai.

5 juin 890.M41

La 4è Compagnie est partie sur Mielda, une planète oubliée peuplée par des rebelles anti-impériaux. Aucune patrouille n’a été envoyée là-bas depuis six siècles, j’espère qu’il n’y en aura pas dans les jours qui vont suivre.

17 juin 890.M41

J’ai été repéré par des Flesh Tearers en mission. Il n’en reste plus un seul.

30 juin 890.M441

Je dispose enfin de 5 000 hommes. Je commence immédiatement le processus qui actionnera la machine afin qu’elle absorbe les âmes de ces 5 000 outils du bien.

13 juillet 899.M41

Le processus d’aspiration d’âmes est terminé. Les corps sont aussi accrochés sur la Machine du Sacrifice. La Machine est prête à fonctionner. Pourtant, la crainte de l’échec me tord les entrailles. J’ai appris qu’un Inquisiteur accompagné de Chevaliers Gris était à ma recherche, et qu’il était tout près de moi. Le reste de la 3è Compagnie des Bloody Shadows monte la garde, mais la 4è Compagnie est bloquée sur Mars suite à une avarie dans le moteur de leur vaisseau.

14 juillet 899.M41

C’est le jour J. La machine, enfermée sous terre par un réceptacle qui permettra l’invocation, est en marche.

13h54
J’entends des cris, des bruits de lames qui s’entrechoquent, des détonations. L’Inquisiteur a dû arriver. J’espère que les Bloody Shadows pourront les retenir jusqu’à ce que j’aie fini. La 4è Compagnie a réparé son vaisseau. Elle devrait être là d’un instant à l’autre.

14h01
Plus un bruit. Le combat est donc fini. Les Bloody Shadows n’étaient pas assez nombreux pour venir à bout des Chevaliers Gris. Ils ont dû tous périr, et
Le portail s’allume!
Moi, Sangrin Galackill, je vais devenir le héros de l’Humanité!


Loven referma le livre. Sangrin Galackill… C’était son frère, disparu depuis 77 ans.
Bouleversé, il alla reposer le journal sur la bibliothèque. A ce moment-là, il remarqua que Stern était lui aussi entré dans la grotte et avait sûrement lu par-dessus son épaule. Il avait l’air d’attendre les ordres.
« Allez faire votre rapport, dit Galackill sans le regarder. »
Sans dire un mot, Stern rassembla le peu d’homme qu’il lui restait, et s’en alla.
Alors, Galackill se rappela un passage du journal: « Le processus d’aspiration d’âmes est terminé. Les corps sont aussi accrochés sur la Machine du Sacrifice. »
Il sortit de la grotte, et chercha des yeux les hommes qu’il avait sauvés. Il les repéra debout, immobiles, à l’endroit où il les avait laissés, et se dirigea vers eux. En les regardant dans les yeux, il vit que ses craintes étaient fondées. Ces hommes avaient bien un corps, mais leur âme les avait quitté.
Persuadé qu’il ne pouvait rien faire pour ces pauvres gens, Galackill retourna dans l’antre de son frère. Il se dirigea du côté où ils avait entendu les cris auparavant. Il arriva dans un long tunnel sur les parois duquel s’alignaient des rangées de geôles aux murs transparents occupées la plupart par des Possédés, mais parfois par des Humains. Tout à coup, un cri encore plus horrible que le premier sortit d’une geôle au fond du tunnel. Galackill s’y précipita, et, regardant à l’intérieur de la geôle, il vit la scène la plus horrible de sa vie pourtant bien mouvementée. Devant lui se dressait, dans toute sa laideur, un Portepeste de Nurgle. Ce monstre était penché sur un homme nu, et était vraisemblablement en train d’essayer de prendre possession de son corps. Soudain, une chose violâtre gluante sortit de la bouche du Portepeste, pour aller frapper l’homme au cœur. Loven tenta de briser la vitre qui le séparait du monstre, mais tous ses sorts rebondirent contre la paroi transparente, manquant de peu de lui arracher le bras gauche. Le corps du Portepeste fut secoué de violent spasmes, puis s’écroula. A ce moment-là, l’homme fut pris lui aussi de spasmes. Son œil droit sortit de son orbite pour aller se coller contre la paroi de la geôle, juste sous le nez de l’Inquisiteur. L’œil sortit lui aussi, mais resta pendu au nerf optique, à quelques millimètres de la bouche de son propriétaire. Des lambeaux de peau puis de chair se mirent à se détacher du corps de l’homme. Enfin, ses cavités oculaires s’éclairèrent d’une lumière rouge vif. Un Possédé était né. Voyant qu’il ne pourrait pas l’atteindre, Galackill érigea un mur de lumière bénie, orné de liturgies de purification et de prières adressées à l’Empereur. Ainsi le Démon n’essaierait pas de sortir. Ou s’il essayait, il serait renvoyé dans son monde.
Jugeant qu’il en avait vu assez, Galackill sortit de la caverne, ramassa les corps qu’il avait cru sauver, et s’en alla. Il devait aller faire lui aussi un rapport avant de repartir à la recherche de son frère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Abbabdon
Vétéran
Vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 76
Age : 23
Date d'inscription : 15/10/2010

MessageSujet: Re: L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou   Dim 27 Mar - 14:57

Ah ba voilà!! C'est bien mieux!! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Inquisiteur Loven Galackill II: Le journal du fou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Inquisiteur Arax
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum général sur Warhammer 40000 :: Adepta Telepatica : Créations de persos, scénarios et autres! :: Background-
Sauter vers: